TEST : AI-JE DES PERCEPTIONS, ATTITUDES OU COMPORTEMENTS ÂGISTES?

Test : Suis-je âgiste?

L’âgisme est une forme de discrimination fondée sur l’âge. Ce préjudice a de multiples facettes, impliquant des perceptions, des attitudes et des comportements autant bienveillants que hostiles envers les personnes aînées, que nous intégrons et perpétuons, sans toujours nous en rendre compte.

Pour rompre avec l’âgisme, il nous faut prendre conscience de ces pensées et agissements qui peuvent avoir des conséquences importantes sur la vie des personnes aînées. 
 
L’objectif de ce test est d’attirer votre attention sur vos propres perceptions, attitudes et comportements âgistes, afin de mieux les saisir et d’agir sur ceux-ci. Adapté des tests ROPE (Relating to Old People Evaluation) et Ambivalent Ageism Scale (AAS), il placera vos réponses sur un continuum allant de l’âgisme hostile à l’âgisme bienveillant. 
 
Bien sûr, il ne s’agit pas ici d’être culpabilisant : chaque personne porte en elle différentes conceptions du vieillissement et agit parfois de façon âgiste sans même s’en rendre compte.  
 
Notez que ce test est une adaptation des échelles ROPE et AAS. Bien que celles-ci aient été validées rigoureusement dans différentes situations, leur utilisation dans le contexte non contrôlé scientifiquement de ce site web n’a qu’une valeur d’apprentissage.   
 
 

QUESTION ... DE ...

Énoncé de la question

Pas d'accord
D'accord
Pas d'accord
D'accord

Voici votre résultat

Âgisme hostile
Âgisme bienveillant

S’il tend à être davantage du côté « bienveillant », c’est que vous percevez d’emblée les personnes aînés comme étant vulnérables, devant être prises en charge, incapables de s’occuper d’elles-mêmes et de prendre des décisions. Ces préjugés se traduisent parfois en comportement où, malgré vos bonnes intentions, vous les privez de leur droit de parler et d’agir, infantilisant en quelque sorte les aînés.

S’il est « hostile », c’est donc que certains préjugés que vous entretenez à l’égard des personnes aînées se transforment en paroles ou comportements délibérés et malveillants à leur endroit. Ces préjugés peuvent être le fruit de manque de contact avec une diversité d’aînés, d’une crainte face au vieillissement.

Pour mieux comprendre les causes, enjeux et conséquences de l’âgisme, consultez la section : L’âgisme.

Pour découvrir les façons de rompre avec l’âgisme, visitez la section « Agir face à l’âgisme ».

Références
Cherry, K. E. et Palmore, E. (2008). Relating to Older People Evaluation (ROPE): A Measure of Self-Reported Ageism. Educational Gerontology, 34(10), 849-861. https://doi.org/10.1080/03601270802042099
Cary, L. A., Chasteen, A. L. et Remedios, J. (2017). The Ambivalent Ageism Scale: Developing and Validating a Scale to Measure Benevolent and Hostile Ageism. The Gerontologist, 57(2), e27-e36. https://doi.org/10.1093/geront/gnw118

 
 

Dialoguez sur Facebook