L’ ÂGISME SE GLISSE PARTOUT. SACHONS LE REPÉRER.

Où se trouve l’âgisme?

L’âgisme envers les aînés est la forme de discrimination la plus répandue et pourtant la plus tolérée, malgré le fait qu’il peut se manifester sans égard au genre, à l’origine ethnique, à la condition sociale de l’individu. 

Au Canada, près de deux aînés sur trois affirment avoir été traités injustement ou différemment en raison de leur âge. Par ailleurs, huit Canadiens sur dix sont d’avis que les aînés de 75 ans et plus sont perçus comme étant moins importants et qu’ils sont plus souvent ignorés que les jeunes générations. 


 Aussi, il importe que nous soyons sensibles aux contextes qui peuvent entretenir les perceptions et contribuer aux attitudes et aux comportements âgistes. 

Dans cette section, nous nous attardons plus particulièrement à la façon dont : 

  • l’âgisme se manifeste au quotidien;
  • les médias reproduisent des discours âgistes et contribuent à entretenir certains stéréotypes; 
  • les milieux de travail peuvent être des contextes où l’âgisme se fait sentir; 
  • es soins de santé sont prodigués et les personnes aînées, traitées, sont parfois empreints d’âgisme;  
  • nous pouvons faire preuve d’âgisme envers nous-mêmes, ce que l’on nomme l’auto-âgisme.
 
Dialoguez sur Facebook